Les Éditions Design

Une vision artistique de l’intérieur avec Martyn Thompson

Lire la suite

Les Éditions Design

Une vision artistique de l’intérieur avec Martyn Thompson

Martyn Thompson profite avec délice du calme de sa nouvelle maison à la campagne. Après avoir passé 20 ans à New York, cet artiste et photographe internationalement reconnu a récemment pris la décision de renoncer au bouillonnement de la vie citadine pour une existence plus apaisée à l’extérieur de la ville de Woodstock, à deux heures au nord de Manhattan. « J’ai acheté cette maison il y a quatre ans et depuis, je n’arrête pas de faire des allers-retours », explique-t-il. « Je voulais passer plus de temps en Angleterre et en Australie avec ma famille, donc je devais absolument simplifier ma vie new-yorkaise. »

D’origine londonienne, Martyn a toujours voyagé et a séjourné en Australie et à Paris avant de revenir dans la capitale anglaise puis de s’installer dans la Grande Pomme. Photographe de mode de renom, il a fait prendre un tournant plus orienté vers le lifestyle à son activité et a rapidement séduit un portefeuille de clients prestigieux. Maintenant, son travail ne s’arrête plus à la photographie ; il est aussi à la tête d’une ligne de textiles fins et signe des collaborations dans la décoration. La plus récente est une nouvelle collection avec Jo Malone London. « Je travaille avec cette marque en tant que photographe depuis des années », raconte-t-il, « donc quand ils m’ont proposé une collaboration, je savais que nos deux styles seraient parfaitement en accord. »

Composée d’une Bougie Parfumée de Luxe Peony & Blush Suede, de Bougies Parfumées Lime Basil & Mandarin et Mimosa & Cardamom et de Diffuseurs Lime Basil & Mandarin et English Pear & Freesia, la collection en édition limitée de Martyn Thompson x Jo Malone London est présentée dans des écrins en céramique confectionnés par des artisans céramistes britanniques de 1882 Ltd., décorés de ses photographies pittoresques et uniques. « J’utilise une technique que j’ai découverte presque par accident. Je garde l’encre humide pendant longtemps, la laisse sécher, manipule et rephotographie plusieurs fois. Ainsi, la photographie devient un outil artisanal », souligne-t-il. « La forme ovale des écrins s’inspire de camées victoriens et c’est une influence qui revient souvent dans mon travail. Une série de natures mortes florales, partiellement inspirées de Cézanne, adopte des couleurs qui évoquent les ingrédients des parfums. Les touches de vert et d’orange de Lime Basil & Mandarin et le jaune de Mimosa & Cardamom soulignent l'important pouvoir de suggestion des couleurs. »

Depuis qu’il est arrivé à Woodstock, Martyn est de plus en plus passionné par la nature. « Je me suis vraiment mis au jardinage, et le fait de ne plus voir une palette urbaine mais d’avoir des fleurs m’a poussé à ajouter des nuances bien plus chaleureuses aux couleurs que j’utilise », analyse-t-il. « J’ai toujours vécu en ville et je me suis toujours senti bien à New York. Il y avait, et il y a encore, un brassage incroyable, mais je crois qu’il faut rester ouvert au changement. C’est bon de savoir comment on se sent et de le vivre pleinement. »

Découvrir l’histoire